Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

6 espèces endémiques des Galapagos

Les Galapagos, fameux archipel d’îles volcaniques situé à environ 1000 kms au large des côtes de l’Equateur sont célèbres pour leur beauté naturelle et leur faune préservée. On y trouve en effet un grand nombre d’espèces endémiques, uniques au monde.

1. La buse des Galapagos

buse-galapagos-juv-ja1

La Buse des Galápagos a une distribution restreinte aux Iles Galápagos, et l’espèce est éteinte sur plusieurs de ces iles.

L’adulte a le plumage brun cendré dans l’ensemble. Sur les parties supérieures, le manteau présente des plumes légèrement bordées de blanc chamoisé. Les couvertures caudales grises sont barrées de blanc. La queue est gris pâle et porte plusieurs barres étroites et sombres, environ une dizaine.

Cette buse chasse habituellement en petits groupes composés d’une femelle dominante et de plusieurs mâles. Cette hiérarchie permet à la femelle de se nourrir la première. Ils volent à une hauteur variant de 50 à 200 mètres, effectuant des glissés et parfois un bref vol stationnaire.

On peut les voir en général perchés sur de hautes branches, sur les affleurements de lave ou des escarpements rocheux, et parfois même posés sur le sol.

 2. La tortue Géante

tortue géante galapagos

Ce sont les plus grandes tortues du monde et parmi celles qui ont la plus longue durée de vie. Les plus grandes tortues des Galapagos mesurent près d’1,80m pour un poids d’une demi-tonne !

Elles peuvent vivre plus de 100 ans dans la nature et les individus en captivité peuvent atteindre 170 ans.

Aujourd’hui, on recense environ 15.000 individus sur l’archipel. La tortue géante est menacée d’extinction.

En novembre 2012, nous avons appris la mort de la plus célèbre d’entre elles, « Georges le solitaire ». il avait été inscrit en juillet par le gouvernement équatorien au patrimoine national !

A savoir : ces énormes animaux pacifiques peuvent dormir jusqu’à 16 heures par jour !

 

3. L’iguane marin

iguane marin

Ces iguanes sont un excellent exemple d’adaptation : lorsque les algues se font rares, ils mangent des crustacés, des sauterelles, et même des plantes terrestres. Quand ces aliments deviennent à leur tour difficiles à trouver, comme lors d’événements météorologiques extrêmes associés à El Niño, leur morphologie se transforme et les iguanes marins deviennent plus minces et plus petits.Les Galapagos sont le foyer du seul iguane marin dans le monde. Ces curieux animaux vivent sur terre et se nourrissent d’une grande variété d’algues sur les rochers, et plongent jusqu’à plus de 9 m de profondeur. Ils peuvent alors rester sous l’eau pendant 45 minutes, jusqu’à ce que leur corps ne soit plus en mesure de résister à la température.

La population des Galapagos se compose d’environ 50.000 iguanes et est menacée notamment par la pollution.

4. Le Manchot des Galapagos

Manchot des Galapagos Spheniscus mendiculus Galapagos Penguin

Contrairement aux autres pingouins, ils peuvent avoir jusqu’à trois périodes de reproduction par an, grâce à une nourriture abondante (poissons et crustacés) dans les îles

Ils pondent généralement deux oeufs et les incubent pendant 40 jours. Environ 1000 individus vivent sur les îles et sont elles-aussi classées comme menacées sur la liste rouge de l’UICN. Le manchot des Galapagos est le troisième plus petit pingouin du monde, avec seulement 20 cm de haut.

En espagnol, ils sont appelés « pájaro bobo », ce qui signifie oiseau idiot. Ces pingouins sont les descendants des manchots de Humboldt (aujourd’hui éteints) et les scientifiques pensent qu’ils sont parvenus aux îles Galapagos par le courant de Humboldt, qui prend sa source dans l’Antarctique et coule vers le nord le long de la côte ouest de l’Amérique du Sud à partir de la pointe sud du Chili jusqu’au nord du Pérou.

 

5. Le Cormoran Aptère

Photo by Surtrek Ecuador & Galapagos Tours

Egalement appelé cormoran des Galapagos, ce grand oiseau est unique car il est le seul cormoran qui ait perdu la capacité de voler. Ces oiseaux ont évolué dans un environnement insulaire isolé libre de prédateurs. Par évolution progressive, ils n’ont plus eu besoin de voler et ont fini par perdre cette capacité. Leurs ailes se sont considérablement réduites, mesurant seulement un tiers de la superficie qui serait nécessaire à un oiseau de cette taille pour voler.

Ils vivent sur les rives rocheuses des îles volcaniques, où ils pêchent principalement l’anguille et le poulpe. Leur population est aujourd’hui estimée à 900 individus.

 

6. L’Otarie des Galapagos

535263243_f803fe82c9_b

Ces lions de mer sont parmi les plus grands animaux des Galapagos. Ils peuvent peser jusqu’à 550 kg! Ils sont très appréciés des touristes qui peuvent les admirer couchés sur les rochers, les piliers, et même sur les bancs à proximité des plages. Ces otaries sont très sympathiques, et il est tout à fait possible de plonger et de nager près d’elles. Cependant, il est fréquent que des groupes de lions de mer se battent entre eux pour des questions de territoire.

Les femelles donnent naissance à un seul petit par an et s’en occupent jusqu’à ce qu’il ait atteint deux ou trois ans. Les femelles vivent plus longtemps que les mâles, jusqu’à 20 ans. Les Galapagos abritent environ 50.000 otaries.

 

 

Allez voir également

Les Galapagos, ou le rêve accessible

Qui n’a jamais entendu parler des îles Galapagos? Voilà bien un nom, qui dès qu’il ...

7 commentaires

  1. Bonjour,
    Un bel archipel en effet mais menacé vue la fragilité de l’écosystème actuel. Merci de nous avoir donné l’occasion de découvrir une nature préservée…mais jusqu’à quand?
    decouvertes-du-monde.com Articles récents…Choisissez la location de villas pour vos vacancesMy Profile

    • C’est en effet une question d’importance. De nombreux efforts sont faits pour la préservation et le respect des eco-systemes des Galapagos mais il est clair que le développement touristique (nécessaire néanmoins, économiquement, pour les hommes) impacte profondément les équilibres de ces îles. Merci de votre intérêt pour l’Equateur et les Galapagos.

  2. Bonjour
    Le tourisme est à double tranchant et il serait dommage que les Galapagos en fasse les frais. Peut-être une meilleure réorganisation comme par exemple interdire les visites durant une période donnée?
    le-tourisme.org Articles récents…Faire un saut à DordogneMy Profile

    • C’est une idée, effectivement. Il y a déjà des quotas annuels de visites (12000 en 1970, 70000 aujourd’hui) mais cela n’a pas empêché le développement vertigineux du tourisme dans les îles…

  3. Bonjour
    Le problème et c’est valable dans tous les sites touristiques c’est que si l’économie d’une région ou d’un pays repose sur le tourisme, forcément on va sacrifier ce fragile équilibre au profit de la population. Une vision à long terme est possible si on peut pallier les revenus du tourisme par autre chose.
    tourismooo.com Articles récents…Que trouve-t-on à Dordogne ?My Profile

    • Oui mais dans le cas des Galapagos, par quoi ?
      De plus, il ne faut pas perdre de vue que c’est bien l’aspect « préservé » et réserve écologique qui attire les touristes sur l’archipel. Attention donc à ne pas tuer la poule aux oeufs d’or…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge