Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

Deux documentaires équatoriens primés au festival Ciné latino de Toulouse


fotocinelatinoamericano_1

Deux documentaires équatoriens, « El grill de Cesar » de Dario Aguirre, et « La mort de Jaime Roldós  » de Lisandra Rivera et Manolo Sarmiento, ont remporté ex-æquo le prix 2014 du meilleur documentaire au festival du Ciné latino de Toulouse.

 

« El grill de Cesar », de Dario Aguirre

cesars-grill-1

 

Avec ce documentaire tout en finesse, le réalisateur nous conduit dans sa quête de l’amour paternel : de retour chez ses parents, après quelques années passées en Europe, il souhaite les aider à relancer les affaires familiales, auxquelles il avait délibérément tourné le dos. Il devient le principal appui de son père, Cesar, dans son restaurant-grill d’un quartier populaire.

Le tour de force du réalisateur est de nous faire palpiter pour son destin ordinaire en suscitant le rire au moment où on s’y attend le moins. Un très grand sens de la narration et donc du montage permet à Darío Aguirre de conduire l’intrigue tout en favorisant l’introspection… la sienne et celle du spectateur. Le caractère drolatique du personnage et de la réalisation permettent d’être touché tout en gardant toujours le sens de l’absurde. Y compris quand Darío se transforme en bête de scène…

« En Équateur , le documentaire est plus mature que la fiction »  a déclaré le cinéaste dans les médias internationaux.

Bande Annonce de « El grill de Cesar » :

 

« La mort de Jaime Roldos », de Lisandra Rivera y Manolo Sarmiento

doc-la-muerte-de-jaime-rold

Fruit de sept ans de recherches, ce film retrace la brève présidence de Jaime Roldós, brutalement interrompue par sa mort dans un crash aérien en 1981. Président élu démocratiquement, Roldós chercha à faire abstraction de la pression que les dictatures sud-américaines, guidées par les États-Unis, lui infligèrent afin d’exclure en Équateur, comme dans le reste de l’Amérique, les tentatives progressistes qui auraient pu contrecarrer les intérêts des oligarchies américaines.

Le documentaire, qui replace subtilement les faits dans leur contexte politique continental et mondial, est à ce titre remarquablement éclairant. La question des rapports humains dans le déroulé des événements est abordée avec une grande délicatesse, notamment à travers les positionnements très différents des trois enfants de Roldós.

Ce reportage politique a provoqué en Équateur de multiples réactions, de la réclamation judiciaire au refus de le projeter.

 

Bande Annonce :

 

Pour aller plus loin : le palmarès 2014 du festival Cine Latino de toulouse

Allez voir également

A lire : La Condamine et « le Procès des Etoiles », le récit de l’expédition des savants français en Amérique du sud

  Le procès des Etoiles, de Florence Trystram, le récit de la prestigieuse expédition de ...

4 commentaires

  1. Merci pour ces infos ! Ca nous permettra de voir enfin des reportages qui changent un peu de ce qu’on nous propose à longueur de journée !!! Bonne continuation !

  2. Je n’avais jamais entendu parlé du président Roldos, comme quoi, on en apprend tous les jours…

  3. Cesars Grill est passé sur Arte il y a peu, j’ai beaucoup aimé…très subtilk sur le choc des cultures europe-amérique latine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge