Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

Le point sur les volcans d’Equateur : le Cotopaxi envoie de la vapeur, Le Reventador des cendres, et le Cayambe reste stable

L’Institut géophysique d’Équateur surveille de près quatre volcans en ce début d’année 2017 :

Un panache de vapeur de 1 000 mètres a été observé au-dessus du Cotopaxi les 22 et 23 janvier 2017. Les géologues affirment que le panache est le résultat des émissions de gaz combiné avec des facteurs climatiques et n’ont pas indiqué d’augmentation de l’activité interne. Le volcan de près de 6000 mètres, considéré comme le plus dangereux du pays, est entré dans une phase active en 2015, conduisant à une mobilisation massive des communautés dans la voie d’une éventuelle éruption. Le Cotopaxi est situé à environ 65 km au sud de Quito.

Le Reventador, dans la forêt à l’est de Quito, continue d’être le volcan le plus actif en Équateur. Ces derniers jours, il a envoyé des panaches de cendres sur une vaste zone, principalement inhabitée, à l’est du sommet.Les scientifiques disent qu’une éruption complète pourrait causer des «dommages environnementaux extrêmes» mais n’aurait pas d’incidence sur les grands centres de population.

Le volcan Cayambe, situé sur l’équateur au nord de Quito, continue de montrer sa première activité en près de 200 ans, bien que les géologues disent ne pas croire qu’une éruption soit imminente. Considéré comme l’un des volcans préférés des andinistes, le volcan a connu une série de tremblements de terre depuis fin novembre, résultat de la pression du gaz interne et la rupture des roches sous la surface.

Le volcan Tungurahua et la ville de Baños
Le volcan Tungurahua et la ville de Baños

Le volcan Tungurahua, près de la ville touristique de Baños, ne montre en ce moment aucun signe extérieur d’activité, bien que les géologues disent qu’il pourrait se réactiver à tout moment. Le volcan est entré dans sa phase active active en 1999, détruisant des milliers d’hectares de terres agricoles avec des coulées de lave et de la chute de cendres, et tuant une douzaine de résidents locaux.

 

 

 

 

Allez voir également

Elections présidentielles : l’attente des résultats officiels se poursuit sur fond de crise

  A la suite des élections présidentielles de ce dimanche 19 février, la décision de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge