Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

Exposition « Chamanes et divinités de l’Equateur précolombien » au musée du Quai Branly à Paris

Du 16 février au 15 mai 2016, le musée du Quai Branly présente « Chamanes et divinités de l’équateur précolombien », une exposition inédite en Europe de par son ampleur, cette exposition propose une immersion dans le monde des esprits de l’Équateur précolombien à travers l’une de ses figures majeures : le chamane.

Grande coupe avec support de félin. Culture Bahía (500 av. J.-C.-500 apr. J.-C.). Céramique.© musée du quai Branly, photo de Christophe Hirtz.
Grande coupe avec support de félin. Culture Bahía (500 av. J.-C.-500 apr. J.-C.). Céramique.
© musée du quai Branly, photo de Christophe Hirtz.

Issus des collections de plusieurs musées du Ministère de la Culture et du Patrimoine d’Équateur, et pour la plupart exposés pour la première fois en France, 265 chefs-d’œuvre permettent de découvrir les habitudes, valeurs et savoirs du chamanisme qui font aujourd’hui partie d’un legs millénaire, transmis aux peuples de l’actuel Équateur.

Les œuvres proviennent majoritairement des quatre cultures de la côte équatorienne : Chorrera, Bahia, Jama-Coaque et Tolita, mais également de la culture Mayo Chinchipe-Marañón de haute Amazonie. C’est sur les sites de cette dernière, vieille de 5000 ans, qu’ont été récemment découvertes les traces les plus anciennes attestant le chamanisme

Le chamanisme en Equateur

Cette exposition se veut une immersion dans le monde des esprits de l’Amérique précolombienne à travers l’une des figures majeures des cultures ancestrales d’Équateur : le chamane. Passeur de tradition, il présidait rites, cérémonies ou fêtes, assurant ainsi l’ordre spirituel et social d’une communauté.

Personnage portant des scarifications. Culture de La Tolita. (- 400 av. J.C. – 400 ap. J.C.). Céramique.© musée du quai Branly, photo de Christophe Hirtz.
Personnage portant des scarifications. Culture de La Tolita. (- 400 av. J.C. – 400 ap. J.C.). Céramique.
© musée du quai Branly, photo de Christophe Hirtz.

 

Prêtre aux pouvoirs surnaturels, exerçant parfois des fonctions politiques, le chamane consolidait l’ordre à travers une multitude de rites et de cérémonies ponctuant le calendrier annuel.

La thématique du chamanisme reste ainsi indissociable de l’histoire des civilisations de l’Équateur préhispanique. Reflet de la pensée et de la philosophie des peuples ancestraux, son système de croyances a présidé à la construction de leur monde social, économique et politique. Ses habitudes, valeurs et savoirs font aujourd’hui partie d’un legs millénaire, transmis aux peuples de l’actuel Équateur.

Un « médiateur social »

Rituels de guérison, de fertilité ou d’initiation, tous avaient pour but de rétablir la connexion entre les différents niveaux de l’espace cosmique : le monde extérieur ou céleste (les astres), l’inframonde ou monde intérieur (peuplé de défunts et d’esprits) et, au milieu, la Terre-mère ou Pachamama, le monde terrestre des êtres humains et des animaux.

Personnage avec une coiffe-masque de coquillage marin. Culture Jama Coaque (350 av. J.-C.-400 apr. J.-C.). Céramique. © musée du quai Branly, photo Christophe Hirtz.
Personnage avec une coiffe-masque de coquillage marin. Culture Jama Coaque (350 av. J.-C.-400 apr. J.-C.). Céramique. © musée du quai Branly, photo Christophe Hirtz.

Chamane guérisseur, chamane astronome, chamane agriculteur… les figures du chamane sont tout aussi nombreuses que les rituels qu’il conduit au cours du calendrier annuel : rites d’initiation, sacrificiels, de guérison, funèbres… Il réalise ce parcours spirituel à travers la méditation ou encore l’utilisation de plantes sacrées et la transe.

Une mission de médiateur social en somme, attribuée dès l’enfance, entre le commun du peuple et les divinités, puissants animaux ou êtres mythiques.

Autour de l’exposition

-  Vendredi 26/02/2016 à partir de 19h

A l’occasion de l’exposition Chamanes et divinités de l’Equateur précolombien, le musée du quai Branly propose un Before festif aux accents équatoriens. Ce rendez-vous, qui mêle visite d’exposition et performances d’artistes, s’adresse plus particulièrement aux 18/30 ans. Le temps d’une soirée les participants découvrent le musée du quai Branly autrement, de manière décalée.

-  Du 28/02/2016 au 6/03/2016
Pour découvrir l’exposition autrement, le musée du quai Branly propose aux visiteurs une programmation variée pendant les vacances d’hiver : visites thématiques, ateliers musicaux, animations contées…

 

Exposition Mezzanine Est du Musée du quai Branly

du 16 février au 15 mai 2016

Plein tarif : 9,00 €

Tarif réduit : 7,00 €

Musée du quai Branly
37, quai Branly
75007 Paris

Tél. : 01 56 61 70 00

www.quaibranly.fr

mardi, mercredi et dimanche : de 11h à 19h

jeudi, vendredi et samedi : de 11h à 21h

exposition equateur quai branly

Allez voir également

Artisanat : à Zuleta, on brode encore à la main

Zuleta, un petit village située au nord de l’Equateur a conservé la tradition de la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge