Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

Une Québécoise à Quito : interview d’une expatriée canadienne en Equateur

Une Quebecoise à Quito - 2

Equateur Info a rencontré Magali, Québécoise d’origine installée depuis peu à Quito, ville d’origine de son mari. Après un peu plus d’un an d’expatriation en provenance du Canada et avec leur enfant, elle raconte son aventure sur son blog « Une Québecoise à Quito » et, bien sûr, aux lecteurs d’Equateur Info.

 

Bonjour Magali, pourquoi vous êtes-vous installée en Equateur ?

Je suis québécoise et j’ai décidé de m’installer à Quito avec mon conjoint équatorien pour ouvrir une agence de publicité.

 

Comment s’est déroulée votre installation à Quito ? Les formalités sont-elles compliquées ?

Notre premier mois en Équateur a surtout servi à s’occuper des formalités et elles sont nombreuses quand on arrive en famille dans un nouveau pays : rénover la maison où nous allions habiter, faire ma demande de visa sur la base que ma fille est équatorienne, faire valider nos permis de conduire canadiens (examen de vue et réflexe, examen théorique), inscrire notre fille au Lycée français, ouvrir un compte en banque équatorien, démarrer le processus de création de notre entreprise (Reversal Studio), répondre à toutes les demandes de notre agente de douane qui s’occupait de l’importation de nos biens !
De longues heures au notaire, du stress et beaucoup de formalités nécessaire pour commencer notre vie du bon pied !

 

Q’est-ce qui vous a surpris à votre arrivée ?

Le climat imprévisible !  À Quito on peut parfois expérimenter la pluie, le soleil radiant et la grêle en l’espace de quelques heures!  Je me suis aussi étonnée de voir des locaux en bottes et manteau d’hiver alors qu’il fait plus de 20 degrés.  Sans oublier de mentionner qu’il est impossible d’acheter de l’alcool à l’épicerie les dimanches (il faut prévoir et faire ses réserves le samedi!) Oh, et je suis surprise de voir tant d’équatorien boire du café instantané alors qu’ils produisent un café de si haute qualité !

 

Est-ce une ville agréable à vivre ?

Définitivement ! J’adore le climat, ni trop chaud ni trop froid. Les gens sont très accueillants, notre vie sociale très active. Avec un salaire raisonnable, on peut avoir une excellente qualité de vie (femme de ménage incluse!).

 

Une quebecoise à Quito - 4

Le marché du travail est-il dynamique ? Y-a-t-il des opportunités intéressantes pour un expatrié en recherche d’emploi ?

À mon avis, oui!  Avec une bonne idée, de l’initiative et quelques économies, il y a moyen d’aller loin. Le bouche à oreille ici fonctionne à merveille.  Faites du bon travail et le mot va circuler ! (veuillez quand même noter que d’avoir de bons contacts ici aident énormément…)

Quelles sont les activités disponibles à Quito en terme de loisirs ?

Côté plein-air, vous avez l’embarras du choix !  Aller jogger au Parc La Carolina, faire du roller blade au Parc Bicentenario, du vélo de montagne au Parc Metropolitano, faites le parcours du Nord au Sud en vélo les dimanches lors du Ciclopaseo, faites du trekking au volcan Pichincha ! Côté sorties resto et vie nocturne, de nombreuses options s’offrent aussi à vous !

 

La gastronomie locale vous plaît-elle ? Arrivez-vous à trouver tout ce que vous voulez ?

J’aime beaucoup la nourriture de la « costa » (ceviche, poissons, crevettes).  J’aime l’hornado, un porc effiloché cuit au four à feu doux qui est tendre à souhait. J’adore les fruits et les jus frais et les empanadas. Je trouve le riz et les lentilles un peu trop présents dans les plats locaux, mais à la maison je me prépare des salades pour compenser!  On peut trouver de tout, suffit de savoir où !

 

Comment cela se passe-t-il pour votre enfant ? Le système scolaire est-il très différent du Canada ?

Nous avons inscrit notre fille au Lycée Français La Condamine. Selon le modèle français, elle a dû commencer l’école plus jeune (les enfants commencent l’école à 3 ans à La Condamine vs 5 ans au Québec). Elle s’est très bien adaptée, l’éducation est excellente et ça lui a permis de rencontrer des enfants d’ici et d’ailleurs, qui savent plusieurs langues comme elle, qui vivent un peu la même réalité qu’elle.
Je suis épatée par le programme artistique (à 5 ans, elle me parle de Picasso, du chat de Toulouse Lautrec, de Kandinsky !) et par l’éducation physique (escalade, lutte, piscine, patins à roues alignées. etc.).

 

Une quebecoise à Quito - 3

 

Est-ce facile de faire des week-ends agréables autour de Quito? Quels sont les endroits que vous recommanderiez ?

Tout à fait, c’est une des choses que je préfère de Quito!  À quelques heures, vous pouvez escalader le volcan Cotopaxi, faire du canopy à Mindo, du canyoning à Baños, acheter de l’artisanat à Otavalo… Quito offre une tonne de possibilités d’escapades mémorables à proximité.

 

Une quebecoise à Quito 1

 

Un grand merci à Magali d’avoir répondu à nos questions et n’hésitez pas à la retrouver régulièrement sur son blog pour la suite de ses aventures : Une québecoise à Quito !

Allez voir également

Volontariat en Equateur 5

Volontariat en Equateur : l’expérience de Marie et Nicolas

Equateur Info a rencontré Marie et Nicolas, voyageurs au long cours qui ont profité de ...

6 commentaires

  1. Merci des info moi j’ai acheté une villa à une heure de Manta, un projet canadien québécois. J’envisage de devenir citoyen equatorien dans 5 ans à la pré retraite de ma blonde ! merci les chanceux et bonne journée.

    • C’est en effet une idée à creuser et il est vrai qu’il y a en Equateur de plus en plus de retraités nord-américains ! Ils y trouvent leur compte en terme de niveau de vie, de qualité de vie, de sécurité et de climat. Sans oublier que la monnaie est le dollar depuis les années 2000.

  2. Bonjour,
    Je suis un peu dans le même cas que Magali, je pars en Équateur en Juillet, ma fille est Franco Equatorienne mais, je ne suis pas marié.
    Je vais également l’inscrire à la Condamine et j’aurais souhaité pouvoir obtenir des informations concernant l’obtention d’un visa de résident pour moi.
    Merci
    Alexis

    • Le mieux dans un premier temps, si vous êtes encore en France, est de vous rapprocher du Consulat d’Equateur à Paris : 34 avenue de Messine, 75008 Paris, Télephone : 01 45 61 10 04. Bons préparatifs !

  3. Merci beaucoup pour votre article de qualité.

  4. Bonjour

    Félicitation pour ce blog, il est vraiment magnifique.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge