Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

5 livres à lire sur l’Equateur

Nous sommes ravis de vous présenter cinq livres en lien direct avec l’Equateur, que ce soit son histoire, sa géographie, ou encore plus simplement des anecdotes de vie savoureuses en bandes-dessinées !

A mettre dans tous les sacs et toutes les valises !

 #1 Le procès des étoiles

Un livre de Florence Trystram : le récit de la fameuse expédition des scientifiques français (dont La Condamine) en Amérique du Sud entre 1735 et 1771.

Attention, voici un récit d’aventures historique, très prenant, en tout point authentique, relatant l’expédition des académiciens français au Pérou du XVIIIème siècle  (Equateur actuel), venus mesurer un arc de méridien terrestre  afin de trancher le débat faisant rage à l’époque autour de la forme exacte que prend notre terre au niveau de l’Equateur et de ses pôles.

 Nous suivons dans ce livre, avec une multitude de rebondissements, une aventure scientifique de plus de dix années qui laissera de profonds souvenirs dans les relations franco-équatoriennes, et en partie responsable du nom donné à ce petit pays lors de son indépendance.

Dans une ambiance d’époque très bien retranscrite, nous nous laissons porter par une intrigue haletante et le récit d’une rencontre entre le siècle des lumières européen et la société coloniale hispano-américaine.

Pour en savoir plus, voir notre critique complète ici

 

#2 Vertiges de Quito : Les aventures extraordinaires de l’auteur, sa famille et son chat en Amérique du Sud

Une Bande-dessinée de Didier Tronchet aux éditions Futuropolis, 120 pages

Didier Tronchet est connu des amateurs comme auteur de Bandes dessinées et son personnage de Jean-Claude Tergal. Mais quand il part vivre avec sa compagne et leur fils durant trois années  en Equateur, il change totalement de registre et c’est avec une dose d’humour maximale qu’il nous relate sa vie dans la capitale équatorienne, entre anecdotes piquantes et récit de voyage.

Un roman graphique surtout, qui donne vie au personnage principal de cette bande dessinée :  Quito. L’auteur  s’installe dans le quartier de Guapulo, le Montmartre quiténien, qui l’enchante d’emblée, bien que -ou plutôt parce que- la rue qui serpente à flanc de cordillère, au bord du vide (« on se serait cru sur un parcours de bobsleigh ») soit le théâtre d’événements plus ou moins heureux, tel ce crash d’avion sur un immeuble proche, cet incendie galopant maîtrisé en partie par son fils de onze ans propulsé pompier d’un jour, ou l’insécurité qui peut y régner certaines nuits.

Mais c’est avant tout dans les portraits d’habitants de la rue que tronchet excelle, nous livrant crûment la poésie brute d’un monde sud américain faisant parfois fi de la rationalité supposée occidentale. Ainsi l’auteur s’émeut et se rie à la fois de situations et de rencontres improbables.

Des chroniques équatoriennes qui croquent avec gourmandise et ironie la ville, les personnages, les ambiances si particulières d’une cité perchée à 2800 mètres d’altitude. De beaux dessins, une poésie parfois mélancolique nous donnent à rêver d’Amérique du Sud.

 

#3 Doña Isabel : Ou la véridique et très mystérieuse histoire d’une créole perdue dans la forêt des Amazones

Un livre de Christel Mouchard, Editions Points (format Poche), 425 pages.

Tiré d’une histoire vraie, ce roman historique écrit comme un polar revient sur l’histoire assez incroyable de Doña Isabel, jeune péruvienne de bonne famille (ou équatorienne dirions nous aujourd’hui puisqu’elle est née à Riobamba, mais c’était le Pérou à l’époque) tombée sous le charme d’un des membres de la célèbre expédition scientifique française du XVIIIème siècle, venue confirmer, par des mesures sur le terrain, la forme du globe terrestre.

Quand après les travaux scientifiques, Isabel et son nouveau mari décident de revenir vivre en France, ce dernier part traverser l’Amazonie en explorateur pour rejoindre Cayenne, où il attendra sa femme enceinte restée à Quito et qui partira donc plus tard. Mais rien ne se passe comme prévu et la péruvienne et ses compagnons d’aventures (ses frères, son fils et quelques serviteurs) se perdent dans la forêt amazonienne.  Des semaines plus tard, elle finit par apparaître en guenilles, seule survivante de cet enfer vert… Que s’est-il passé ?

Voilà en effet une expédition pleine de mystères et de secrets non résolus qui intrigue Mr de la Condamine, célèbre  académicien qui avait, à l’époque de la mission scientifique en Equateur, côtoyé les jeunes époux.  Des années plus tard, au crépuscule de sa vie, ce dernier se décide donc à se rendre chez Isabel et son mari, dorénavant installés en France, pour essayer d’y voir un peu plus clair…

On plonge donc avec le plus grand plaisir dans cette intrigue haletante, très documentée, et on se fond  doucement dans cette ambiance XVIIIème siècle, créée  autour de l’expédition scientifique française et de l’Amérique coloniale. Le tout sous la forme d’un polar historique rondement mené, fait de dialogues vifs et incisifs.

 Pour en savoir plus, voir notre critique complète ici

 

4. Le vieux qui lisait des romans d’Amour

Un livre de Luis Sepulveda, Editions Seuil, 120 pages

Un des premiers romans de l’écrivain chilien Luis Sepulveda. On l’ignore souvent mais il se passe dans la forêt amazonienne équatorienne, dans le sud du pays où vivent notamment les communautés Shuar, anciennement appelés Jivaros ou réducteurs de têtes.

Quand un félin tueur d’hommes sème la panique dans les villages proches de la forêt, le vieux Antonio José est le seul qui connaît assez la jungle et les indiens Shuars pour pouvoir partir à sa recherche et espérer le chasser pour calmer les esprits. il a vécu avec les indiens et accepte le duel avec le fauve.

Mais le vieux, qui respecte avant tout la nature et les animaux, a un secret pour vaincre l’ennui de la vieillesse : il aime lire et il a une passion pour les romans qui parlent d’amour.

Entre la passion pour la chasse, le respect de son environnement et l’amour de la lecture, voici une belle histoire d’un homme qui part pour une dernière traque à l’ocelot, prétexte à une véritable communion avec la nature exubérante de l’Amazonie. Un joli conte philosophique.

 

 

5. Ecuador : journal de voyage

Un livre de Henri Michaux, Editions Gallimard (format Poche), 196 pages

Récit de voyage, journal tenu par Henri Michaux en 1928 lorsqu’il entreprend un voyage à travers les Andes, les montagnes de l’Equateur pour arriver un an plus tard à l’embouchure de l’Amazone.

De son voyage en bateau (il avait été un temps matelot avant de se lancer dans l’écriture) jusqu’à cette découverte des forêts tropicales, il raconte les moindres détails dans une langue savoureuse. Homme de lettres belge, il dut sa découverte et sa reconnaissance tardive à André Gide. Un de ses premiers écrits (il n’avait jusque là publié que quelques plaquettes), Ecuador révèle son immense talent de poète. Il dévoile en effet ici ses désormais célèbres espaces du dedans, révélateurs à la fois de voyages intérieurs et de ce périple sud-américain .

Entre le récit de voyage et le carnet intime (il souffrait à l’époque du coeur), c’est un texte sincère et poétique à souhait auquel nous sommes confrontés. (Florent Mazzoleni)

 

 

 

Pour aller plus loin, lisez notre page dédiée aux livres sur l’Equateur

 

 

 

 

Allez voir également

Chocolat Equateur

5 objets et souvenirs à rapporter d’Equateur

Comme la plupart des pays d’Amérique latine, l’Equateur a su conserver des métiers traditionnels et ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge