Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

Les Galapagos, ou le rêve accessible

Galapagos-Equateur-rêve-croisière 1

Qui n’a jamais entendu parler des îles Galapagos? Voilà bien un nom, qui dès qu’il est prononcé fait rêver et voyager en même temps ! Les Galapagos, c’est cet archipel mystérieux, à la fois désertique, parfois désolé, toujours coloré et sauvage,  et en même temps terre d’accueil d’une faune endémique unique au monde. Leur histoire est pourtant trop souvent méconnue et elles paraissent souvent inaccessibles. Si c’est bien sûr une destination plus onéreuse que le reste de l’Equateur (et de la région), le rêve est néanmoins réalisable.

 

Un archipel volcanique d’abord inhabité

Les Galapagos, ce sont une quarantaine d’îles de formation volcaniques, dont 5 seulement sont habitées, et situées à environ 1000 kilomètres des côtes de l’Equateur. Inhabitées quand elles furent découvertes par les espagnols, elles servirent par la suite d’abris temporaires aux pirates et boucaniers. Aujourd’hui, il y a en tout et pour tout 25000 habitants, la plus grande ville étant Puerto Ayora sur l’île de Santa Cruz. Le climat est tropical avec une saison chaude de janvier à mai et une saison un peu plus fraîche et sèche de juin à décembre.

Galapagos-Equateur-rêve-croisière 2

L’archipel est devenu parc national en 1959 puis classé en 1978 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Face aux dangers que rencontre la faune, l’Unesco a par la suite inscrit l’archipel sur la liste des patrimoines en péril en 2007, estimant que les îles étaient en proies à des espèces invasives, un tourisme croissant et une population de plus en plus dense.

 

Galapagos-carte-equateur

Darwin, un visiteur célèbre qui y concocte une théorie révolutionnaire…

En 1835, le jeune Darwin y passe plusieurs mois, et c’est sans nul doute un lieu de forte inspiration pour celui qui élaborera quelques années plus tard la théorie de l’évolution. Les Galapagos ont permis à Darwin de constater que bien que les conditions environnementales variaient peu d’une île à l’autre, ces différences étaient suffisantes pour influer sur les caractéristiques physiques de plusieurs espèces d’oiseaux et d’iguanes. C’est ainsi qu’il a conclu que les différences observées chez ces espèces ont un rapport direct avec l’environnement dans lequel ils grandissent. Pavé dans la marre.

Galapagos-Equateur-rêve-croisière 4

Comment y aller ?

Des vols réguliers sont proposés au départ de Quito ou de Guayaquil (pas de laison internationales directes) par les compagnies aériennes Avianca, Tame (la compagnie nationale) ou LATAM Ecuador. L’entrée dans le parc est sujette à une taxe finançant la préservation du parc d’un montant de $100 pour les touristes étrangers, $50 pour les enfants de moins de 12 ans, $6 pour les détenteurs d’un visa résident. Les enfants de moins de 2 ans ne payent pas.

Comment les visiter ?

Plusieurs options s’offrent à vous : la moins onéreuse sera probablement de programmer un circuit terrestre, en réservant vos hôtels à l’avance et en allant d’île en île avec des petits bateaux à moteurs. L’autre est de faire une croisière. Chacune des options a bien sûr ses avantages et inconvénients.

Le circuit terrestre sera, on l’a dit, moins cher, que ce soit en indépendant (tout à fait réalisable) ou même via un package acheté dans une agence (sur place à Puerto Ayora ou à Quito). Attention toutefois aux questions de disponibilités et à certaines facturations au prix fort pour ceux qui réserveraient à la dernière minute ! Vous dormirez dans des hôtels souvent agréables (en fonction des catégories : attention le bas de gamme est souvent cher pour une chambre pas terrible…), et les journées seront consacrées à des activités et visites des différentes îles. Toutefois, il faut savoir que toutes ne sont pas accessibles ainsi : en effet, le parc national des Galapagos veille à l’équilibre de l’archipel en instaurant un système de régulation.

 

Choisir une croisière…

Une croisière sera peut-être (et pas forcément à tous les coups) plus onéreuse mais a l’avantage de permettre de voir un maximum de faune et de flore, de visiter des endroits inaccessibles aux individuels, de faire du snorkeling dans des endroits magiques, et d’être accompagné par un guide naturaliste (parlant français si tout va bien : si le guide anglophone est assuré, il n’y a pas de garantie sur la présence d’une guide francophone et celui-ci peut facturer un supplément assez important en fonction des excursions) qui mettra en perspective ce que vous avez devant les yeux. De plus, la durée est modulable, comme le choix du niveau de confort (et de prix).

Souvent, des offres de dernière minute très intéressantes sont proposées dans les agences de voyage de Quito ou Guayaquil. Si votre budget le permet, c’est sans doute la meilleure option.

 

 

 

 

 

Allez voir également

QuiTo Parc Jerusalem Equateur

La plus grande forêt sèche d’Amérique du Sud

  La forêt sèche Jérusalem, également nommée forêt protectrice, située à 28 km nord de ...

Un commentaire

  1. lesmichesenavant

    Merci Equateur Info.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge