Find the latest bookmaker offers available across all uk gambling sites www.bets.zone Read the reviews and compare sites to quickly discover the perfect account for you.

Un voyage historique dans les Haciendas d’altitude (1/2)

Hacienda Porvenir

Hacienda Porvenir

Pour les premiers colons espagnols d’Amérique latine, la terre n’était pas l’élément le plus difficile à trouver. De vastes étendues du continent ont en effet été accordées aux élites conquérantes en échange de services rendus à la couronne d’Espagne. Et en Équateur, des concessions de terres étaient en grande partie dans la sierra – la splendide montagne relativement accessible à partir de la capitale Quito, bénie des dieux par son sol volcanique, si riche pour l’agriculture.

Au fil du temps, ces domaines (ou haciendas) sont devenus des communautés auto-suffisantes, construits en empruntant les influences architecturales de l’Espagne mais également celles des artisans locaux. Le résultat final: des maisons historiques pleines de charme, au sein de milieux ruraux spectaculaires, se prélassant dans le climat doux du printemps équatorial.

Certaines haciendas d’Équateur sont restées dans les mêmes familles depuis l’époque de leur fondation. Mais comme heureusement elles ne peuvent plus compter sur le servage inéquitable qui ont fait leur fortune, beaucoup ont ouvert leurs portes comme d’élégants hôtels de charme, permettant au visiteur de se plonger dans leur histoire.

Un paradis pour les amoureux des chevaux

Appartenant à la famille Plaza Lasso, qui a donné deux présidents à l’Equateur, l’Hacienda Zuleta, à 110 km au nord de Quito, est ancrée dans cette histoire. Les habitants précolombiens de la région, les Caranquis, ont été vaincus par les Incas vers 1470; puis les Incas par les Espagnols en 1534. Les Jésuitesont alors développé la ferme, que la famille actuelle a acquise en 1898.

Hacienda Zuleta

Hacienda Zuleta

Située à 2800 m d’altitude dans une vallée resplendissante, Zuleta est un paradis pour les amoureux des chevaux. avec 2.000 hectares pour se promener en compagnie de guides expérimentés qui vous emmèneront pendant une heure ou une journée. Il y a aussi des VTT, un projet de réhabilitation des Condors, des sites archéologiques pré-incas ainsi que la possibilité de visiter la fabrique de produits laitiers. Le dîner se fait au coin du feu, près des tableaux des ancêtres. Les chambres sont confortables et élégantes: pas de luxe, mais un mélange sobre de maison de campagne et de confort urbain.

Trésors coloniaux

Fondée en 1790, l’Hacienda Pinsaqui était à l’origine une fabrique de textile qui employait plus de 1.000 tisserands et fileurs. Située juste à l’extérieur de la ville d’Otavalo, encore connu aujourd’hui pour son marché de l’artisanat, l’hacienda est dans la famille Freile-Larrea depuis cinq générations et s’enorgeuillit d’acoir été une halte fréquente pour Simon Bolivar.

 

Hacienda Pinsaqui

Hacienda Pinsaqui

D’imposantes portes blanches et un couloir de palmiers conduisent à la maison principale, blanchie à la chaux. Tout autour, ce sont des jardins luxuriants, des étangs, des paysages de montagne, des lamas errants et une vaste écurie d’où émane le hennissement des étalons. Le domaine est maintenant entièrement transformé en hôtel, mais les trésors des propriétaires sont toujours là : lustres, pupitres, antiquités de France et d’Espagne, ainsi que des tonnes de marbre italien !

Maison d’hôtes historique

Sur les rives de la lagune San Pablo, également près d’Otavalo, l‘Hacienda Cusin ainsi que son monastère, datant du 17ème siècle, ont été amoureusement restaurés et transformés en une maison d’hôtes élégante et décontractée par l’actuel propriétaire anglais.

Hacienda Cusin

Hacienda Cusin

Les intérieurs de la maison principale sont décorés de peintures et d’antiquités de la période de la conquête, couplés à des objets artisanaux locaux en argent, des broderies et des riches étoffes. Les jardins de l’estancia sont parfumés et colorés, dominés par les bougainvilliers, les orchidées et les palmiers, attirant plus de 50 espèces d’oiseaux. Tout près du domaine, on peut admirer les pics enneigés des colcans Imbabura et Cotacachi. C’est un endroit idéal pour la randonnée ou l’équitation, suivi par un repos mérité dans une demeure historique d’Amérique Latine. Et pour vous immerger encore plus dans la culture locale, des cours d’espagnols sont proposés.

 

Allez voir également

IMG_6666

L’Amazonie, un voyage sensoriel à la portée de tous

L’Amazonie, considérée comme le poumon du monde, abrite une biodiversité incroyable. Certains parlent même de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge